Cette fonte accélérée a radicalement modifié le parcours des eaux

Ce phénomène a provoqué une redirection des eaux et l’assèchement d’une rivière. La fonte rapide d'un glacier a entraîné et modifié l'écoulement des eaux dans le territoire du Yukon (nord-ouest) et provoquant ainsi l'assèchement d'une rivière, a indiqué le scientifique Gerard Roe, co-auteur d'une étude sur le sujet.

La rivière Slims tirait sa source du glacier Kaskawulsh, culminant à plus de 2000 mètres d’altitude près de la frontière avec l'Alaska, qui avait brutalement fondu en l'espace de quatre jours en mai 2016.

Cette fonte accélérée a radicalement modifié le parcours des eaux qui alimentait le lac Kluane, avant de rejoindre le fleuve Yukon pour se jeter dans la mer de Béring après avoir traversé l'Alaska, selon une étude publiée dans Nature Geoscience.

En août 2016, une équipe de scientifiques dirigée par le géographe canadien Daniel Shugar de l'université de Washington avait trouvé la rivière Slims complètement asséchée.

Les eaux du glacier alimentent désormais un autre cours d'eau, la rivière Kaskawulsh, puis le fleuve Alsek qui se jette dans l'océan Pacifique à quelque 1.300 kilomètres de sa destination initiale.

Avec le réchauffement de la planète, "l'habitat naturel est altéré" et conduit à des changements "dramatiques" avec des modifications dans la chimie et la biologie des eaux concernées, a expliqué à l'AFP Gerard Roe, professeur à l'Université de Washington à Seattle (nord-ouest des Etats-Unis).

L'avenir du lac Kluane, qui n'est plus alimenté, est "incertain", poursuit Gerard Roe. son niveau a déjà commencé à baisser, tandis que le lit de la rivière Alsek est 60 à 70 fois plus grand qu'à l'accoutumée.

Ce phénomène de capture est qualifié d'inédit par les scientifiques. C'est, selon eux, la première "rivière piratée" par la fonte d'un glacier, un phénomène qui prend habituellement plusieurs années.

Selon l'étude, les bassins hydrographiques des rivières Slims et Kaskawulsh "vont s'adapter en fonction de la modification des niveaux d'eau".

"Le futur bassin de la rivière Kaskawulsh s'étendra vers les cours d'eau maintenant abandonné de la rivière Slims et finira éventuellement par drainer le réseau du lac Kluane", selon les conclusions des scientifiques.

Source

Conversations Facebook